L'huile de CBD pour soulager la douleur - vivre sans douleur grâce au pouvoir des plantes

Le CBD est connu pour ses nombreuses propriétés bénéfiques, mais on entend souvent dire qu'il devrait surtout aider à soulager la douleur. Est-ce vraiment le cas ? Existe-t-il des preuves scientifiques que le cannabidiol a un effet sur la douleur elle-même ou sur sa perception ?

Pour répondre à ces questions, nous avons évalué des études et des rapports de terrain et nous sommes heureux de partager nos connaissances avec vous.

This might help you:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Table des matières

Définition - Qu'est-ce que la douleur ?

Presque tout le monde éprouve de la douleur presque quotidiennement. En termes médicaux, la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle. La douleur aiguë a donc une fonction d'alerte cruciale et contribue à protéger l'organisme d'influences nocives ou dangereuses. La douleur chronique, en revanche, ne remplit pas cette fonction et constitue une maladie à part entière.

La douleur est une expérience subjective et n'a pas nécessairement de cause physique. Le stress mental peut également être à l'origine de la douleur. Dans ce cas, on parle de douleur psychosomatique.

En outre, l'état psychologique influence la perception de la douleur, même si ses causes sont physiques. Ainsi, la tristesse ou l'abattement peuvent augmenter la sensibilité à la douleur, alors que les sentiments positifs, au contraire, peuvent la réduire.

Causes de la douleur

Les causes de la douleur sont nombreuses et variées et peuvent être à la fois externes (par exemple, le froid, la chaleur ou une blessure) et internes, par exemple, une inflammation. Il convient toutefois de noter que la perception de la douleur nécessite un traitement complexe de la part du système nerveux. Par conséquent, la douleur peut également avoir des causes psychologiques.

La perception de la douleur commence par les nocicepteurs, des neurones sensoriels répartis dans tout le corps qui réagissent à divers stimuli tels que la chaleur ou la pression et envoient des messages au système nerveux central (SNC). C'est là que la moelle épinière entre en jeu, en déclenchant un réflexe rapide pour protéger le corps contre d'autres dommages.

Le message de la douleur emprunte ensuite les voies neuronales et atteint le cerveau, où le thalamus, responsable de l'évaluation émotionnelle de la douleur, l'interprète.

Le message est ensuite transmis aux régions cérébrales suivantes :

  • Hypothalamus - régule la pression artérielle, la respiration et la production de sueur.

  • L'hypophyse - responsable de la sécrétion des hormones de stress.

  • Cortex cérébral - responsable de la perception consciente ou rationnelle de la douleur.

Le cerveau peut également moduler l'intensité des messages de douleur par le biais des fibres nerveuses qui le relient à la moelle épinière, ce qui permet à l'organisme de réagir avec souplesse.

En fonction de sa cause et de sa durée, la douleur peut être divisée en six catégories :

  1. Douleur aiguë - Elle survient soudainement et dure peu de temps. La cause est généralement identifiable.

  2. Douleur chronique - dure au moins 3 à 6 mois et tend à s'aggraver avec le temps.

  3. Douleur neuropathique - Elle est causée par un trouble du système nerveux.

  4. Douleur nociceptive - Elle est causée par une lésion tissulaire.

  5. Douleur inflammatoire - Attire l'attention sur l'inflammation, ce qui permet d'épargner autant que possible la zone touchée.

  6. Douleur psychosomatique - Elle est liée à des situations psychologiquement stressantes.

Symptômes de douleur

La douleur se manifeste sous différentes formes. Les maux de tête (migraines), les douleurs dorsales, les maux d'estomac, les maux de dents, etc. rendent notre vie quotidienne difficile. On estime que la douleur chronique touche près de 20 % de la population européenne. Dans ce contexte, l'utilisation du cannabis comme remède sain et naturel devient de plus en plus populaire.

Mais les cannabinoïdes THC et CBD sont connus pour aider à gérer la douleur depuis bien plus longtemps. On pense que le CBD interagit avec le système endocannabinoïde du corps et qu'il peut ainsi réduire la transmission de la douleur et en combattre la cause. Le résultat est que vous ressentez moins de douleur et que vous pouvez à nouveau profiter pleinement de la vie.

Diagnostic de la douleur

La perception de la douleur étant subjective, le diagnostic passe par une discussion approfondie avec la personne concernée. À cette fin, des outils tels que l'échelle visuelle analogique (EVA) peuvent s'avérer très utiles. Un journal de la douleur est un autre outil éprouvé pour suivre l'évolution de la douleur et évaluer ainsi l'efficacité du traitement.

En outre, des tests neurologiques et neuropsychologiques peuvent être effectués. Enfin, des procédures d'imagerie telles que l'imagerie par résonance magnétique et les radiographies peuvent également fournir des informations sur la cause de la douleur.

Le CBD pour la gestion de la douleur

L'huile de CBD est un ingrédient actif polyvalent, et les gens l'utilisent pour gérer de nombreux types de douleurs : douleurs dorsales, douleurs nerveuses, toutes sortes de douleurs chroniques, douleurs menstruelles, migraines, maux de tête et douleurs articulaires (rhumatismes ou arthrite).

Mais comment le CBD soutient-il exactement la réponse de l'organisme à la douleur ?

Le CBD interagit avec le système endocannabinoïde du corps (ECS), qui joue un rôle important dans la régulation de la perception de la douleur, de la réponse inflammatoire et de nombreux autres processus physiologiques. Grâce à cette interaction, le CBD peut déclencher un effet analgésique et anti-inflammatoire, ce qui en fait le complément parfait du traitement conventionnel de la douleur.

Par exemple, une revue systématique publiée en 2022 a montré que le CBD a un grand potentiel dans la gestion de la douleur chronique. Des études expérimentales indiquent également que le CBD peut être utile pour les douleurs neuropathiques tout en favorisant un sommeil sain, ce qui réduit la douleur liée au stress.

Les avantages de l'huile de CBD pour la gestion de la douleur

Grâce à son interaction avec l'ECS, le CBD peut influencer divers processus endogènes. Il s'agit notamment du sommeil, de l'humeur, de l'inflammation et de la perception de la douleur. Par conséquent, le cannabidiol peut, en principe, être utilisé pour tous les types de douleur.

En outre, cette substance active provoque rarement des effets secondaires. Dans la plupart des cas, ceux-ci sont très légers et sont essentiellement liés à un dosage excessif.

En outre, le CBD n'entraîne pas de dépendance physique ou psychologique, et vous pouvez donc en prendre pendant une période prolongée. Parmi les nombreux produits CBD existants, l'huile de CBD est de loin la plus populaire.

Pourquoi en est-il ainsi ?

D'une part, il peut être déposé directement sous la langue. Il pénètre ainsi rapidement dans la circulation sanguine et peut agir rapidement en conséquence. D'autre part, vous pouvez déterminer le dosage avec une grande précision, ce qui est impossible avec les capsules de CBD, par exemple. Enfin, l'huile de CBD est généralement un produit pur et naturel, ce qui n'est pas toujours le cas des e-liquides ou des gommes de CBD.

Comment prendre de l'huile de CBD contre la douleur

Si vous souhaitez utiliser le CBD pour soulager la douleur, plusieurs options s'offrent à vous, qui peuvent bien entendu être combinées. L'administration sublinguale est particulièrement recommandée. Il suffit de déposer l'huile sous la langue et de la garder pendant environ une minute. Elle atteint ainsi la circulation sanguine directement à travers la muqueuse buccale.

L'avantage le plus important :

Elle permet un dosage exact. Les personnes qui n'aiment pas le goût un peu amer de l'huile de CBD optent souvent pour les capsules de CBD. Celles-ci n'ont pas de goût et sont plus faciles à prendre que l'huile.

Cependant, le dosage n'est pas aussi flexible. Les pommades et les crèmes au CBD Les crèmes et les pommades sont appliquées par voie topique. Elles sont particulièrement recommandées pour les muscles endoloris, les tensions musculaires et les douleurs articulaires de toutes sortes. En outre, elles peuvent également favoriser la récupération musculaire et apporter ainsi un soutien optimal aux personnes physiquement actives.

L'huile de CBD pour la douleur : dosage

Il n'y a pas de recommandation de dosage universelle lorsqu'il s'agit de gérer la douleur avec le CBD. Vous découvrirez vous-même la quantité de CBD à prendre pour lutter contre la douleur.

Beaucoup n'aide pas toujours beaucoup. C'est pourquoi nous vous recommandons de commencer par un dosage faible et d'y aller doucement. Vous pouvez commencer par prendre 1 à 3 gouttes d'huile de CBD à 10 % et, si nécessaire, augmenter progressivement la dose.

Vous pouvez vous orienter grosso modo sur les valeurs indicatives suivantes :

  • Douleur légère : 1 à 4 gouttes d'huile de CBD à 10 % (= 4 à 16 mg de CBD)
  • Douleur modérée : 5 à 10 gouttes d'huile de CBD à 10 % (= 20 à 40 mg de CBD)
  • Douleur intense : 11 à 20 gouttes d'huile de CBD à 10 % (= 44 à 80 mg de CBD)

Vous pouvez prendre les gouttes en une seule fois ou, selon le dosage, les répartir sur la journée. Un surdosage en CBD avec des effets secondaires graves n'est pas à craindre, même si vous buvez en une seule fois un flacon de 10 ml de CBD à 10 %.

However, it is recommended to use the natural hemp oil sparingly and take the above dose one to three times a day.

Effets secondaires de l'huile de CBD contre la douleur

Bien que chaque organisme réagisse différemment à ce principe actif, une chose est sûre : le CBD ne provoque pratiquement aucun effet secondaire et il n'y a aucun risque de surdosage. Des études et des rapports de terrain indiquent que les effets secondaires se produisent dans des cas isolés et sont essentiellement liés à une utilisation inappropriée.

Selon les études, les effets secondaires suivants peuvent survenir :

  • Apathie
  • Diarrhée
  • Somnolence légère
  • Modification de l'appétit
  • Bouche sèche

Si vous prenez des médicaments, vous devriez discuter de la prise de CBD avec votre médecin au préalable afin d'éviter les interactions néfastes. Toutefois, nous déconseillons généralement la prise de produits à base de CBD pendant la grossesse et l'allaitement.

Testimonials and studies on CBD oil for pain

Especially people with chronic pain report that they could achieve excellent results using CBD oil or CBD capsules. One reads that CBD also helps with menstrual pain, migraine, and joint pain. According to users, the dosage is the most important factor - in the case of severe pain, a comparatively high amount of CBD is required to achieve the desired effect.


People with severe pain tend to take medicine and use CBD as a supplement, and in some cases, they could significantly lower the dosage of painkillers. Whether you want to keep chronic back pain, migraine, or inflammatory pain at bay: CBD can help! The role of cannabis in pain management has been the subject of numerous studies that showed how helpful this plant can be.


Many studies stress the potential of hemp oil for neuropathic pain. Moreover, cannabidiol might be particularly useful in managing peripheral neuropathic pain, which is often a consequence of chemotherapy. Pain might also lead to insomnia, depression, and anxiety. By interacting with serotonergic receptors, CBD can support the body's reaction to these disorders.


CBD can not only increase general well-being, but it is also said to lighten the mood and boost the immune system - all without THC. In addition to interacting with serotonin, CBD might also establish a connection with adenosine receptors, which are involved in the transmission of pain messages. CBD is also recommended to manage inflammatory pain. In fact, CBD can support the body's reaction to inflammation and thus help prevent many inflammatory disorders from worsening.


A study conducted by the university "Università degli Studi dell'Insubria", showed that cannabis extract and CBD can inhibit the production of cytokines, molecules responsible for inflammation. Cannabidiol can also influence the production and secretion of anandamide, a cannabinoid made by our body, which plays a role in pain perception. Research has shown that CBD is safe and well-tolerated.


A study published in the Journal of Pain on the long-term safety of medical cannabis in patients with chronic pain underlined that CBD has hardly any side effects. The potential of CBD is not limited to chronic, neuropathic, and inflammatory pain. This active ingredient is believed to help with disorders that can be treated only to a certain degree with conventional medicines (e.g., multiple sclerosis, epilepsy, insomnia, and schizophrenia).

FAQ sur le CBD contre la douleur

Bien que les preuves scientifiques des propriétés bénéfiques du CBD s'accumulent, cet actif naturel est parfois encore regardé avec méfiance. Nous sommes là pour répondre aux questions les plus fréquentes et dissiper les doutes.

D'une manière générale, tout produit à base de CBD peut soutenir la réaction de l'organisme à la douleur. Le choix de l'huile de CBD, des gélules de CBD ou d'une autre forme de CBD dépend de la manière dont vous préférez le prendre. De nombreux utilisateurs ne jurent que par l'huile de CBD à 10 %. De nombreux utilisateurs ne jurent que par l'huile de CBD à 10 %. Celle-ci est particulièrement facile à doser et quelques gouttes par jour suffisent pour obtenir un effet bénéfique.

L'avantage des gélules de CBD est qu'elles peuvent être prises rapidement et n'importe où - il suffit de la gélule et d'un verre d'eau. En cas de douleurs musculaires ou articulaires, vous pouvez également avoir recours à des crèmes ou des pommades au CBD à appliquer directement sur la peau.

Pour gérer des douleurs particulièrement intenses, il est judicieux de compléter les analgésiques avec du CBD et éventuellement d'autres cannabinoïdes (par exemple, le THC), avec lesquels le CBD peut établir une synergie capable de renforcer son effet.

Comparés à ceux de nombreux analgésiques conventionnels, les (rares) effets secondaires potentiels du CBD sont légers et pas du tout inquiétants. Il s'agit d'une perte d'appétit, de fatigue et d'une bouche sèche. Ils disparaissent dès que vous arrêtez de prendre de l'huile de CBD.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) confirme que le CBD ne crée pas de dépendance, ni physique ni psychologique. Il en va différemment, par exemple, des opiacés et des opioïdes, qui font souvent partie des médicaments contre les douleurs intenses.

Si vous n'êtes toujours pas sûr, parlez-en à votre médecin, qui pourra également déterminer si la prise de CBD avec des médicaments spécifiques est sans danger.

L'huile de CBD et l'huile de chanvre sont souvent utilisées comme synonymes, bien que cette dernière ne doive pas nécessairement contenir beaucoup de CBD. L'huile de chanvre est extraite de la plante de chanvre et est principalement utilisée pour la cuisson.

L'huile de CBD est souvent basée sur l'huile de chanvre, qui sert de support au cannabidiol extrait des bourgeons de chanvre.

Cela dépend principalement de la manière dont vous prenez l'huile de CBD. Pour obtenir l'effet le plus rapide possible, nous recommandons la prise sublinguale. Vous déposez la quantité souhaitée d'huile de CBD sous la langue, vous la gardez pendant 1 à 2 minutes et vous l'avalez ensuite avec votre salive.

La concentration maximale de CBD dans le sang est atteinte après environ 45 minutes. Comme la muqueuse buccale absorbe rapidement une grande partie des principes actifs, l'effet peut se faire sentir au bout de 15 à 20 minutes. Si vous décidez de prendre des capsules de CBD, il vous faudra un peu plus de patience : l'effet devrait se faire sentir au bout d'une heure. Des facteurs tels que le métabolisme individuel ou le poids corporel jouent également un rôle.

Avec l'huile de CBD, vous pouvez être très flexible. Si vous utilisez le CBD pour gérer une douleur chronique, vous pouvez en prendre chaque fois que la douleur est particulièrement forte (pics de douleur).

Pour lutter contre la douleur aiguë, vous pouvez prendre du cannabidiol en cas de besoin. L'expérience montre que le CBD est plus efficace lorsqu'il est pris en plusieurs doses relativement faibles tout au long de la journée.

Il n'y a pas de réponse générale à cette question. Les analgésiques prescrits par un médecin ont leur raison d'être et soulagent incontestablement la douleur. Le problème, cependant, est que les analgésiques typiques tels que la tilidine, le fentanyl et le tramadol ne sont pas destinés à une utilisation à long terme.

Ils créent une forte dépendance, ce qui n'est pas le cas des produits à base de CBD. Mais même des analgésiques plus légers comme l'aspirine ou l'ibuprofène peuvent nuire à la santé s'ils sont consommés en permanence. Le CBD, en revanche, est 100 % naturel et n'a pratiquement aucun effet secondaire. Cela signifie que le CBD peut être un véritable complément dans le traitement de la douleur. Le potentiel antidouleur du CBD est aujourd'hui considéré comme scientifiquement prouvé.

Les capsules de CBD, l'huile de CBD et d'autres préparations à base de CBD peuvent contribuer à soulager les douleurs légères ou modérées. Souvent, la prise d'analgésiques peut être réduite ou n'est plus nécessaire. En cas de douleurs intenses, le CBD est souvent utilisé en combinaison avec des analgésiques. Dans ce cas, discutez au préalable avec votre médecin de l'utilisation de produits à base de CBD.